Forum nucléaire - Désobéir Index du Forum Forum nucléaire - Désobéir
Non au missile M51 / Le Manifeste des Désobéissants
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Nucléaire et effet de serre
Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
 
Publier un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum nucléaire - Désobéir Index du Forum -> Divers
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Kristo



Site Admin
Site Admin
Inscrit le: 02 Juin 2006
Messages: 851
Localisation: Paname

MessagePublié le: Dim 19 Nov 2006, 18:24    Sujet du message: Nucléaire et effet de serre Répondre en citant

EDF elle-même a reconnu (dans la Revue Générale Nucléaire de janv/fev 2000) qu'en faisant un bilan global pour la "construction, l'extraction, le traitement, la conversion, le transport, le retraitement et le stockage des déchets", ses centrales nucléaires sont responsables de l'émission de 2.25 MILLIONS DE TONNES DE CO2 par an.

Certaines études montrent qu'une centrale à gaz en cogénération, à équivalence d'énergie produite et en prenant en compte le cycle complet, ne produit pas plus de CO2 qu'une centrale nucléaire.

Je vous laisse lire l'article ci-dessous tiré du N°2 de l'Ecologiste.
Merci de nous donner votre avis (argumenté si possible) sur la question.




_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Azaazel



Invité



MessagePublié le: Dim 26 Nov 2006, 17:12    Sujet du message: Répondre en citant

en passant,pouquoi dans le graphe c'est nucléaire + fioul et pas nucléaire seul ( pas parce qu'il faut une source de chaleur, c'est juste pour augmenter les chiffres et biaiser le résultat ) ?

chez moi je me chauffe a l'éléctricité pure, chauffage central éléctrique, quand est il de mes émissions de CO2 ?



voila, le nucléaire pur est quand même dans le top 10, devant le fioul en cogénération et le gaz en cogénération.

Selon cette étude le nucléaire produit 2.25 Mega Tonnes de CO2, ce qui represente 1.6% de notre objectif ( 144 Mega Tonnes ).

Combien de %age de leurs emmissions totale l'allemagne ( ou le R-U , les USA enfin qui vous voulez ), est utilisé pour la production d'énergie ?

par unité de PIB
(en kg de carbone par millier de US $ 1990) Totales 1996


Suède 68
France 82
Autriche 96
Italie 98
Espagne 119
Finlande 129
Danemark 135
Allemagne 137
Royaume-Uni 149
Irlande 151
Pays-Bas 156
Belgique 161
Luxembourg 179
Portugal 180
Grèce 230
UE 15 122

Dues à la production d’électricité 1996

Luxembourg -
France 5
Suède 14
Autriche 16
Italie 24
Espagne 28
Belgique 29
Pays-Bas 39
Royaume-Uni 42
Allemagne 43
Portugal 49
Finlande 52
Irlande 57
Danemark 75
Grèce 102
UE 15 32

Source : Observatoire de l’énergie, d’après AIE

par habitant
(en t de carbone par habitant) Totales 1996


Portugal 1,35
Espagne 1,64
France 1,80
Suède 1,82
Italie 1,99
Grèce 2,02
Autriche 2,12
Royaume-Uni 2,70
Irlande 2,75
Allemagne 3,01
Pays-Bas 3,27
Belgique 3,35
Finlande 3,42
Danemark 3,75
Luxembourg 5,96
UE 15 2,39


Dues à la production d’électricité 1996

Luxembourg -
France 0,10
Autriche 0,35
Suède 0,36
Portugal 0,37
Espagne 0,39
Italie 0,49
Belgique 0,60
Royaume-Uni 0,77
Pays-Bas 0,83
Grèce 0,90
Allemagne 0,94
Irlande 1,03
Finlande 1,39
Danemark 2,08
UE 15 0,62

Source : Observatoire de l’énergie, d’après AIE

http://www.industrie.gouv.fr/energie/statisti/se_co2ue.htm

Mis en phrase cela donne:

par unité de PIB la France produit 82 Tonnes de CO2 dont 5 Tonnes dues a la production d'éléctricité.
La création de richesse en France produit moins de CO2.

Chaque Français "crée" 1,8 tonnes de CO2 par an.
sur ces 1.8 Tonnes seulement 0.1 Tonnes sont imputable a la production d'energie.

en une année un village Français de 100 habitants rejette dans l'athmosphére 10 Tonnes de CO2 a cause de la productuion d'éléctricité (: 0,1 * 100 = 10 )

En Allemagne ce même village rejette 94 ( : 0.94*100 ) Tonne de CO2 par an.

Un village Européen rejete en moyenne 62 Tonnes de CO2 par an.

Bref proportionnellement au nombre d'habitants notre production d'éléctricité ( composé a 80% de nucléaire ) et la moins poluante de UE.



_____________________
Atom For peace !
Revenir en haut de page
Kristo



Site Admin
Site Admin
Inscrit le: 02 Juin 2006
Messages: 851
Localisation: Paname

MessagePublié le: Dim 26 Nov 2006, 17:58    Sujet du message: Répondre en citant

Azaazel a écrit:
en passant,pouquoi dans le graphe c'est nucléaire + fioul et pas nucléaire seul ( pas parce qu'il faut une source de chaleur, c'est juste pour augmenter les chiffres et biaiser le résultat ) ?

Je suppose que c'est pour prendre en compte le chauffage, pour lequel il est intéressant d'utiliser le gaz en cogénération.

Azaazel a écrit:
chez moi je me chauffe a l'éléctricité pure, chauffage central éléctrique, quand est il de mes émissions de CO2 ?

A ma connaissance le chauffage électrique est la technique de chauffage la moins écologique, pour une raison simple : la déperdition d'énergie est énorme car il faut :
- produire une réaction nucléaire dans une centrale nucléaire puis
- faire chauffer de l'eau avec la chaleur produite, avec plusieurs circuits d'eau (déperdition d'énergie) puis
- faire tourner des turbines avec la vapeur d'eau produite ce qui transforme cette énergie en électricité (déperdition d'énergie) puis
- véhiculer cette électricité sur de longues distances (déperdition d'énergie) et cela :
- sans pouvoir la conserver mais en la transformant en haute tension et en basse tension (déperdition d'énergie) puis
- l'acheminer jusqu'à votre radiateur électrique pour la transformer à nouveau en chaleur (déperdition d'énergie)

Il y a de fortes déperditions d'énergie tout au long du parcours ce qui fait que seul un modeste pourcentage de l'énergie produite au départ est restituée à la fin.
Le chauffage électrique dont l'état / EDF a longtemps fait la promotion (avec la plupart des immeubles construits à une époque équipés de chauffage électrique) n'est pas du tout adapté, en plus d'être très cher.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Azaazel



Invité



MessagePublié le: Dim 26 Nov 2006, 20:50    Sujet du message: Répondre en citant

J'avais fais un post mais il n'a pas etait enregistré !

I will be back !


____________________
Atom for peace
Revenir en haut de page
Kristo



Site Admin
Site Admin
Inscrit le: 02 Juin 2006
Messages: 851
Localisation: Paname

MessagePublié le: Jeu 03 Mai 2007, 16:00    Sujet du message: Répondre en citant

Un nouvel article sur la question :

Le nucléaire n’est ni bon marché, ni bon pour le climat

27 avril 2007 - Une nouvelle étude, issue du Ministère de l’environnement allemand le confirme : le nucléaire produit du CO2 tandis que la production de chaleur et d’électricité par des chaudières en cogénération est moins coûteuse et meilleure pour l’environnement.

Pour le ministre allemand de l’Environnement, Sigmard Gabriel : « Contrairement à ce qu’aiment affirmer ses partisans, l’atome produit aussi du CO2. Les mines d’uranium produisent des quantités considérables de gaz à effet de serre qui dépassent largement celles nécessaires pour mettre en place des énergies renouvelables, éolienne, hydraulique ou biogaz. Mais même une chaudière à cogénération utilisant le gaz terrestre a un bilan CO2 qui soutient facilement la comparaison avec l’énergie nucléaire ».

Cette étude fait le bilan des émissions totales de gaz à effet de serre des principales sources de production d’électricité. Il en ressort clairement que suivant l’origine de l’uranium, une centrale nucléaire allemande génère entre 31 et 61g de CO2 par KWh produit. En comparaison, les énergies renouvelables produisent des quantités moindres : seulement 23g/KWh pour l’éolien et 39 g/KWh pour l’énergie hydraulique. Seule l’électricité photovoltaïque dépasse l’électricité nucléaire avec 89g/KWh.

Le prétendu avantage de l’électricité nucléaire diminue encore si l’on tient compte aussi du fait qu’un ménage n’a pas besoin uniquement d’électricité mais aussi de chaleur et qu’il est beaucoup plus efficace d’utiliser la chaleur perdue lors de la production d’électricité, comme lors de la cogénération. En effet, lorsqu’on utilise de l’électricité nucléaire, on a parallèlement besoin d’une autre source de chaleur pour se chauffer, le plus souvent du fuel ou du gaz, ou bien des convecteurs et un chauffe-eau électrique (au très faible rendement). Une chaudière locale qui produit à la fois de la chaleur et de l’électricité émet moins de gaz à effet de serre (747g de CO2) que la combinaison électricité nucléaire et chauffage au fuel (772g de CO2), pour la production d’un KWh d’électricité et 2 KWh de chaleur. Le meilleur bilan pour le climat revient de loin à la cogénération à partir de biomasse (228g de CO2). Le ministre concluait ainsi « Si l’on veut vraiment enrayer les changements climatiques, on n’a pas besoin d’électricité nucléaire supplémentaire mais de davantage de cogénération ».

L’étude montre aussi que si on compare les coûts de production de l’énergie, le nucléaire est plus couteux que l’ensemble des énergies fossiles. Les coûts des énergies renouvelables se situent pour l’énergie éolienne juste au-dessus, bien que ne soient pas intégrés les « coûts externes » qui, dans le cas d’un accident atomique, pourraient prendre des proportions absolument incalculables.

« Lorsqu’on étudie, sans a priori idéologique, l’énergie atomique, il est clair que celle-ci n’est pas le moyen le moins coûteux de produire de l’électricité. Il est temps de tordre le cou au mythe de l’atome bon marché et ne produisant pas de CO2 » concluait le ministre de l’Environnement. « Même en ne tenant pas compte des risques potentiels énormes du nucléaire, l’énergie atomique ne se classe que moyennement sur le plan des émissions de CO2 et des coûts de production. L’énergie nucléaire n’est pas et ne sera pas une option pour pallier aux changements climatiques. Nous avons de bien meilleures possibilités à notre disposition pour produire de l’énergie : les énergies renouvelables et la cogénération ».

Pour plus d’informations :
Voir l’étude : « Hintergrund : Treibhausgasemissionen und Vermeidungskosten der nuklearen, fossilen und erneuerbaren Strombereitstellung »

Source : http://www.bmu.de/atomenergie/downloads/doc/39227.php et Réseau Sortir du nucléaire
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Alex



Nouveau membre
Nouveau membre
Inscrit le: 08 Mai 2007
Messages: 5

MessagePublié le: Ven 11 Mai 2007, 17:01    Sujet du message: Répondre en citant

Pour info concernant le chauffage électrique, il est vrai que les centrales nucléaires agiseent peu sur l'effet de serre (dont un gaz qui l'augmente est le CO2) mais il est important de savoir que l'hiver de nombreuses centrale thermiques à charbon son misent en service pour alimenter toute l'électricité nécessaire pour le chauffage...
De plus maintenant, avec l'augmentation des climatisations, l'été, on commence à être également obligé de mettre en service ces mêmes centrales thermiques...
Et pour rappel : qui dit charbon dit énorme impact sur l'effet de serre !

De plus que ce soit pour les centrales nucléaires ou les centrales thermiques, on utilise de la chaleur (vapeur d'eau) pour produire de l'électricité et réutiliser cette électricité pour refaire de la chaleur est une chose incensée !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Roger



Invité



MessagePublié le: Dim 14 Oct 2007, 18:23    Sujet du message: CO2 du nucléaire, déclin de l'uranium et du nucléaire Répondre en citant

Article et commentaires très intéressants.
D'autres informations peuvent être lues ici http://futura24.site.voila.fr/futura01/nucle.htm

En effet, en tenant compte de la production du combustible nucléaire, en plus du cycle de vie des réacteurs, on s'aperçoit que le nucléaire produit une quantité appréciable de gaz carbonique (CO2), d'autant plus importante que diminue la teneur en uranium des minerais avec l'épuisement des gisements les plus riches.

Et ne pas oublier (ou apprendre) que le nucléaire n'a aucun avenir, car la production d'uranium sera en déclin vers 2025, après dix ans de pénurie. Ce déclin entraînera celui du nucléaire, sachant qu'aucune autre technologie nucléaire ne sera disponible à cette date.

La relance de la prospection n'y changera rien, les découvertes importantes ont déjà été faites et il ne suffit pas de trouver un gisement, même très riche. Encore faut-il que celui-ci soit exploitable techniquement. Voir les déboires de Cigar Lake au Canada à ce sujet.

Et, au contraire d'une croyance d'économistes, il n'y aura pas plus d'uranium si le prix devient très élevé. Tout simplement, on n'utilisera plus l'uranium et l'énergie nucléaire, les investissements se feront vers des énergies moins coûteuses. Les investisseurs iront investir dans des secteurs plus intéressants. En 1945, les grands patrons du charbon étaient pour la nationalisation des mines (avec dédommagement financier) afin d'investir dans des secteurs plus intéressants, les mines souvent vétustes devant être modernisées aux frais de l'Etat (donc du peuple français).

Le prix de l'uranium a été multiplié par dix en quatre ans. Cela va se répercuter peu à peu dans les contrats à long terme et si l'on fait un petit calcul, cela donne une forte augmentation du coût de production de l'électricité nucléaire.

Si l'uranium représentait 5% du coût de production de l'électricité lorsque le prix de l'uranium était faible, cela fait 35% lorsque l'uranium est dix fois plus cher (par exemple, 50 euros au lieu de 5 avec 95 euros pour le reste). Au total, le coût de l'électricité nucléaire passe de 100 à 145.
Revenir en haut de page
Roger



Invité



MessagePublié le: Ven 09 Nov 2007, 12:33    Sujet du message: Déclin de l'uranium et du nucléaire : adresse nouvelle Répondre en citant

L'adresse indiquée dans la réponse précédente semble avoir changé. On trouve mieux ici :
http://futura24.site.voila.fr/nucle/nucleaire.htm

Les info citées dans un commentaire, plus haut, sur les émissions des différentes filières ne sont plus d'actualité, elles datent de dix ans (février 1998) et ne correspondent plus du tout à la réalité.

La part de CO2 pour le solaire et l'éolien a considérablement baissé avec l'évolution des technologies, très importante depuis dix ans.

Les émissions de CO2 du nucléaire ont augmenté car le minerai d'uranium est d'une teneur de plus en plus faible, ce qui nécessite toujours plus d'énergie à utiliser par les camions géants et les pelleteuse tout aussi gigantesques, qui dégagent donc des quantités croissantes de CO2.
Revenir en haut de page
Kristo



Site Admin
Site Admin
Inscrit le: 02 Juin 2006
Messages: 851
Localisation: Paname

MessagePublié le: Ven 09 Nov 2007, 13:25    Sujet du message: Répondre en citant

Alex a écrit:
Pour info concernant le chauffage électrique, il est vrai que les centrales nucléaires agiseent peu sur l'effet de serre (dont un gaz qui l'augmente est le CO2) mais il est important de savoir que l'hiver de nombreuses centrale thermiques à charbon son misent en service pour alimenter toute l'électricité nécessaire pour le chauffage...
De plus maintenant, avec l'augmentation des climatisations, l'été, on commence à être également obligé de mettre en service ces mêmes centrales thermiques...
Et pour rappel : qui dit charbon dit énorme impact sur l'effet de serre !

Oui c'est pourquoi il faut vite passer aux énergies renouvelables, et non pas seulement sortir du nucléaire.
Et au niveau individuel, il faut éviter de faire tourner de gros appareils électriques (machines à laver etc) au moment du pic de consommation, surtout en hiver, entre 18H30 et 19H30.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
saoule



Invité



MessagePublié le: Jeu 24 Jan 2008, 20:44    Sujet du message: mouais Répondre en citant

ça manque un peu de contradicteurs pronucléaires sur ce forum. Si le nucléaire est tellement en déclin, pourquoi en parler,ça aura disparu d'ici 20ans.
Revenir en haut de page
Kristo



Site Admin
Site Admin
Inscrit le: 02 Juin 2006
Messages: 851
Localisation: Paname

MessagePublié le: Dim 27 Jan 2008, 0:49    Sujet du message: Répondre en citant

La France est en train de lancer de nouvelles constructions de réacteurs, les EPR. S'ils sont construits on en a pour plus de 20 ans...
Le nucléaire ne s'arretera pas tout seul, il faut l'aider !
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Roger



Invité



MessagePublié le: Lun 04 Fév 2008, 21:01    Sujet du message: Electricité, nucléaire et CO2 Répondre en citant

Un très bon document sur la question, qui montre qu'augmenter et même doubler le nombre de réacteurs nucléaires n'aurait que très peu d'impact sur les émissions de gaz à effet de serre. Doublement pourtant impossible pour l'industrie nucléaire (les raisons sont indiquées).

Lire : http://futura24.site.voila.fr/electri/nucle_co2.htm

Mais remplacer tous les réacteurs nucléaires par des centrales électriques à gaz augmenterait seulement de 2,3% les gaz à effet de serre d'origine humaine, soit sept fois moins que la déforestation.
Revenir en haut de page
Kristo



Site Admin
Site Admin
Inscrit le: 02 Juin 2006
Messages: 851
Localisation: Paname

MessagePublié le: Dim 30 Nov 2008, 21:54    Sujet du message: Répondre en citant

LES EMISSIONS CACHEES DU NUCLEAIRE

Quelques rappels sur le nucléaire

dimanche 30 novembre 2008, par temoust

L’énergie nucléaire n’est pas neutre pour le climat. Une étude estime que la filière émet en moyenne 66 grammes de C02/kWh. L’énergie nucléaire est une source de production d’électricité qui n’émet pas de CO2. » Ce leitmotiv de l’industrie nucléaire et de ses défenseurs tente de conforter l’image, ces dernières années, d’une filière de production d’électricité propre et neutre au plan des émissions de CO2. Et donc favorable à la lutte contre le réchauffement climatique… De l’autre côté du fleuve, ses opposants ne cessent de clamer que le nucléaire produit beaucoup de CO2 si l’on tient compte de l’ensemble du cycle de vie de l’atome, de l’extraction de l’uranium au démantèlement des centrales. Ainsi, le groupe de recherche d’Oxford n’hésite pas à projeter que si elle se maintient dans une proportion similaire, la filière nucléaire émettra en 2050 autant de gaz à effet de serre que les centrales au gaz les plus performantes en raison de la difficulté croissante d’extraire de l!
’uranium…Face à ces arguments polarisés, Benjamin Sovacool, chercheur à l’université de Singapour, s’est penché sur les 103 études publiées sur la question à ce jour (1). Ne retenant que les publications versées dans le domaine public et récentes, Benjamin Sovacool a dû éliminer pas moins de 81 % des recherches en raison de leur faiblesse méthodologique et de l’absence de critères reproductibles pour l’industrie.

Conclusions ? Les 19 recherches consacrées au cycle de vie de l’industrie nucléaire laissent apparaître que le secteur émet en moyenne 66 grammes de CO2 par kilowattheure en raison de l’usage d’énergies fossiles tout au long de la filière…

Le nucléaire plus polluant que les renouvelables

« Les opérations d’extraction des minerais d’uranium, leur conditionnement et leur acheminement sont responsables de 38 % des émissions de CO2 du secteur, note Benjamin Sovacool. Viennent ensuite le démantèlement des centrales (18 %), l’activité des centrales (17 %), le stockage des déchets (15 %) et la construction des centrales (12 %)… »

Pas de doute pour l’auteur, les centrales à charbon, au pétrole ou au gaz émettent jusqu’à 15 fois plus (de 443 à 1.050 g CO2/kWh) que les centrales nucléaires. Mais le cycle de vie du combustible nucléaire peut émettre dans certains cas jusqu’à 288 grammes de CO2/kWh. Soit, près de deux tiers des émissions du cycle de vie des centrales gaz vapeur ultraperformantes…

De même, Benjamin Sovacool constate que les émissions du cycle de vie des énergies renouvelables, émettent beaucoup moins de CO2 que la filière nucléaire. Fort critiqué, le solaire photovoltaïque n’émet que de 29 à 35 g CO2/kWh, rapporte l’auteur, en mentionnant une étude de 2008 sur la question. Face à la multitude de paramètres entrant en ligne de compte (distance entre les centrales et les mines, qualité du combustible, retraitement du combustible, type de générateur utilisé…), Sovacool note enfin la difficulté de déterminer des valeurs générales pour des situations à chaque fois spécifiques. Parmi ces paramètres, la durée de vie des centrales est un moyen de réduire les émissions…

« Storm van Leeuwen et consorts notaient en 2007 qu’une durée de vie de 30 ans pour un réacteur tend à produire 23,2 g CO2/kWh pour la construction, note Benjamin Sovacool. Si l’on porte le taux d’utilisation à 85 % et on prolonge la durée de vie à 40 ans, les émissions chuteront de 25 %, à 16,8 g CO2/kWh. »

Quarante ans ? Ce sera l’âge des trois premiers réacteurs appelés en fermer en Belgique en 2015.

(1) Energy Policy 38 (2008)

Source : SOS Planète
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
pascal



Membre confirmé
Membre confirmé
Inscrit le: 04 Déc 2007
Messages: 127

MessagePublié le: Sam 06 Déc 2008, 11:55    Sujet du message: Re: Electricité, nucléaire et CO2 Répondre en citant

Roger a écrit:

Mais remplacer tous les réacteurs nucléaires par des centrales électriques à gaz augmenterait seulement de 2,3% les gaz à effet de serre d'origine humaine, soit sept fois moins que la déforestation.



Seulement 2,3 % d'augmentation des GES ma bonne dame !

Et ben qu'attendons nous pour recourir massivement aux fossiles ( quoi que celà soit dejà le cas) ?

http://www.notre-planete.info/actualites/lireactus.php?id=1826

J'adore aussi le // fait avec la déforestation ! On se demande, quand bien même ce sujet est important, le pourquoi de cette comparaison puisque l'un de va pas éliminer l'autre, bien au contraire...

PS: Je me demande aussi pourquoi le pseudo Roger qui poste pas mal, est tjrs en statut d'invité ?
_________________
James Lovelock (les Echos mai 2007)
"L’hostilité à l’égard de l’énergie nucléaire m’est apparue encore plus absurde compte tenu de la gravité de la crise climatique".
Le lien d'un type "qui ne sait pas quoi dire": www.manicore.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Kristo



Site Admin
Site Admin
Inscrit le: 02 Juin 2006
Messages: 851
Localisation: Paname

MessagePublié le: Jeu 02 Juil 2009, 23:26    Sujet du message: Répondre en citant

L'article "Les émissions cachées du nucléaire" est aussi dans Le Soir du mercredi 26 novembre 2008
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Publier un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum nucléaire - Désobéir Index du Forum -> Divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous pouvez poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group  /  Traduction par : phpBB-fr.com

Retour à l'index    Non au M51   Désobéir    Ajout aux favoris       Mentions légales          Site
Meter